Sortez-moi de là!


.


.
.


J’aime bien écrire le lundi parce que d’habitude, j’ai toujours un tas d’anecdotes croustillantes du week-end à racontrer : des pique-niques avec le pape sur les rives du Mississipi, des matchs de Quidditch amicaux dans la fôret de Fontainebleau, des courses en escarpins avec Steven Tyler le long du canal Saint Martin… Mais ce week-end, fatalement, je l’ai passé enfermée entre quatre murs (ça, c’est pour faire plus simple, en vérité il y a plus que 4 murs…enfin ça depend si on compte les murs porteurs ou pas…) et la tête rivée sur 1/mon ordinateur 2/mon nouvel ordinateur 3/les feuilles caduques des arbres devant mes fenêtres 3/le temps qui defile (quoique bon, il faut faire prevue d’abstraction car concrètement, on le voit pas franchement defiler) 4/allo je sais pas compter (1,2,3,3,3,3….ZzzzZZzzzz) 5/la colonie de chats qui passent leur temps à courir à la verticale sur les murs. Ce qui se révèle être la conséquence logique, en fait, de la procrastination. Un jour, on se réveille, et le travail à faire nous barre carrément la porte de sortie alors forcément, on est obligé de s’y mettre (cette métaphore est formidable…) On enfile des chaussons pourris pendant que notre étagère à chaussures nous regarde bizarrement. On s’attache les cheveux à l’arrache. On sort notre plus beau paquet de madeleines au beurre. Et on se prépare à passer le week-end le plu naz de l’histoire de l’humanité, voilà.

Mon programme de la semaine, d’ailleurs, ressemble sensiblement à la meme chose. De quoi avoir des envies de tout plaquer, de sortir un baluchon (ou d’en fabriquer un avec des restes de sopalin..) et de partir en itinerant sur les routes de France, vendre des bulles de savon aux villages les plus démunis. Pourquoi je raconte absolument n’importe quoi ce matin? Cette question restera ouverte. Bon lundi.

.
.

 


Pull DONDUP / Pantalon H&M / Boots ZARA / headband CLAIRE’S


.
.

 

8 comments

Laisser un commentaire